Nos engagements :

Toujours mettre l’humain au centre de la stratégie, en décidant avec et pour le client.

En UX, nous cherchons l’adéquation parfaite entre le produit/service et le besoin client. Nous ne cherchons pas à créer des « faux » besoins ou à manipuler le client.

En plus de rechercher cette adéquation, je m’engage à  :

  • Mettre en Synergie l’ensemble de l’équipe projet (et les clients) pour une décision partagée et durable. 
  • Efficacité : je ne fais jamais faire d’études si cela n’est pas nécessaire (ex : existence de connaissances préalables ou disponible) ou si cela n’est pas utile (ex : ne permettra pas la décision)
  • Rigueur : Chaque étude doit être fiable, répétable, directement exploitable, je mets à profit mon passé sur d’ingénieur qualité produit : optimisation, méthode d’analyse et de résolution
  • Transparence:  je presente les biais, les limites et les perspectives de chaque étude
  • Créativité et souplesse : chaque problématique est un nouveau challenge qui nécessite  l’adaptation des méthodes existantes (et parfois la création).

Envie d’en savoir plus ?

Mon retour d’expérience

  • Il est indispensable d’être multidisciplinaire pour étudier et répondre au besoin client (psychologie – ingénierie – design – marketing – statistique)
  • le déclaratif ne reflète pas toujours la réalité, que les études font bien souvent « intellectualiser » le comportement à postériori (ex : dissonance cognitive)
  • Les statistiques sont un outil fabuleux mais parfois insuffisamment exploité dans le monde de l’UX et du marketing (ACP, datamining, plan d’expériences, analyse conjointe, CUT …), j’ai été bluffé par la pertinence des résultats !
  • La démarche de connaissance client est nécessairement itérative et les méthodes sont complémentaires, il est rare qu’un outil donne LA réponse
  • Il vaut mieux faire appel à un point de vue expert plutôt que de faire des études en freestyle (« guerillas ») sur quelques clients. (ex : méthode démériteur en qualité percue)
  • Le fonctionnement de l’être humain est  complexe, multiple, parfois irrationnel, mais qu’il existe des outils pour le comprendre. Il faut rester modeste, pragmatique et ne pas faire de la psychologie de comptoir, ni surinterpréter ou généraliser.
  • Il faut adapter la rigueur des études scientifiques à la réalité du terrain des entreprises tout en garantissant un niveau optimal de fiabilité.
  • Il faut parfois s’abstraire du jargon technique et anglophone qui complexifie la compréhension des méthodes
Publicités